www.serres-morlaas.fr  

Commune

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Serres Morlaas

Diaporama ville Serres-morlaas

Histoire de Serres-Morlàas

Il était une fois...

2009-01-26

Petit retour en arrière.....
   
Notre jolie petite commune n'a pas toujours connu l'engouement qu'elle suscite aujourd'hui ! Bien sûr, le magnifique panorama que l'on découvre du haut de son côteau est l'une des causes principales de son attrait actuel.
 
Pourtant, il y a quelques dizaines d'années seulement, on n'avait même pas l'idée de quitter la route de Morlaàs pour emprunter, dans ce grand virage, le petit chemin caillouteux, et dont deux grands piliers laissaient penser que l'on entrait dans une propriété privée ! Cette impression n'a cessé que lorsque ces deux mastodontes furent abattus et le chemin,  légèrement élargi et carrossable, incita les promeneurs à s'y aventurer.
 
Cependant, Serres-Morlaàs, commune essentiellement rurale, dut attendre 1937 pour bénéficier des bienfaits de la fée électricité ! Ouf ! adieu les bougies ! C'était
un début, car, en 1947  toutes les maisons n'avaient pas de puits, donc pas d'eau, et l'on devait aller la chercher à l'une des deux sources du village: chemin de Touya et forêt de Lahitau.
 
En 1947, également, les chemins et les fossés étaient entretenus par les 34 agriculteurs de la commune: c'était une sorte d'impôt (obligatoire), en nature, appelé "las manobres" en béarnais, (les manoeuvres). Ce dur labeur consistait à casser les cailloux, à l'aide d'une grosse masse, afin de combler les ornières, (comme à Cayenne.... la chaleur en moins). Un contrôleur, responsable de la commune, et qui faisait également office de garde champêtre, était tenu de constater si le
travail était bien fait !!....
 
Mais ce dur labeur....gratuit...ne s'arrêtait pas là: lors des funérailles, les voisins du défunt  étaient tenus de se transformer en fossoyeurs, et en plus du creusement de la fosse, ils devaient, à pied ou en vélo, avertir la famille, souvent assez éloignée dans les environs. En 1965,il y eut un volontaire (monsieur Désert) qui fut le premier à s'occuper de ces divers travaux....aux frais de la famille, bien évidemment.
 
Après l'électricité et l' eau, il manquait aussi le téléphone. Il vint enfin: une cabine rurale installée chez Camy (maison Bellocq) permit..."en tournant la manivelle" de relier les hommes....
 
C'est vers les années 1966/1968 que la municipalité de l'époque,(dont le maire était Jean Caubet-Hilloutou), décida de créer le  lotissement "Bère Biste", qui commença à "garnir" notre joli côteau, face à nos majestueuses Pyrénées ! Les "implantés" se sont très rapidement intégrés, et, avec les anciens, les fêtes, les méchouis, les lotos et autres soirées de variétés les réunissaient tous, à tel point que la modeste et vétuste salle des fêtes s'avéra trop petite (110 places....serrées). Lors de l'organisation d'un spectacle de variétés avec le trio des Gais Lurons, après dix jours de réservations plus de 200 places étaient retenues ! Nous avons été obligés de louer un chapiteau de plus de trois cents places....et on refusa du monde !!
 
Le Conseil Municipal, avec son maire Claude Sarthou-Lajus, décida de construire la Maison Pour Tous.En 1995 trois grands spectacles de variétés, entr'autre, furent organisés , avec succès. Le 2 mars 1996 eut lieu l'inauguration.
 
La salle, maintenant voit de nombreuses activités s'y dérouler, grâce à l'ACS, au Comité des Fêtes notamment , ainsi que des repas de mariage et autres réunions privées.
 
Afin que Serres-Morlaàs ne soit pas transformée en "village dortoir" j'espère de tout coeur que l'ambiance et la bonne entente d'autrefois reviendront.
 
 
Pierre Géraut 
  
Je remercie les amis "anciens" qui m'ont fourni de précieux renseignements

............................................................................................

Si vous détenez des informations ou anecdotes concernant le village en des temps plus anciens, n'hésitez pas à nous le faire savoir.